LA BLEUE DU NORD

RobePie bleue
VocationLaitière mixte
Poids vache700 à 900 kg
Taille vache1,33 à 1,45 m
Poids Taureau1050 à 1300 kg
Taille Taureau1,45 à 1,55 m
BerceauNord

Origine

C'est à partir de croisements de la Pie Noire Hollandaise et de la Shorthorn, qu'au milieu du XIXème siècle une vache bleue se développe. Elle est d'abord principalement utilisée pour sa production laitière. Le berceau de la race est situé dans le nord de la France, et particulièrement dans le Hainaut, tant français que belge. Comme beaucoup de races, la Bleue du Nord voit sa population fortement diminuer lors de la Première Guerre Mondiale. En 1953, le Livre Généalogique est fermé, et la race est presque vouée à la disparition. A partir des années 1970, la croissance de la race est relancée par l'autorisation de l'utilisation de taureaux d'insémination artificielle belges. Contrairement aux éleveurs belges qui ont orienté leurs troupeaux vers la production bouchère, les éleveurs français ont préféré conserver le caractère mixte de la race.

Herd-book

Le Herd-Book est créé en 1923 : "Société du Herd-Book Bleu du Nord". En 1960, la race est appelée Mixte Bleue du Nord pour distinguer ce rameau d'un autre, qui a la même origine mais qui a été orienté vers la production bouchère : la Blanc Bleue Belge. En 1986, l'Union Bleue du Nord est créée pour remplacer la Société du Herd-Book Bleu du Nord, et la vache reprend le nom qu'on lui connait aujourd'hui.

La robe

Qui croirait qu'une vache bleue puisse exister ? Pourtant c'est le cas, la Bleue du Nord arbore cette couleur originale avec fierté ! Le fond de la robe est blanc, les taches qui peuvent être plus ou moins grandes ont les contours nets ou "déchiquetés". Les taches sont constituées de poils gris foncés à noirs et de poils blancs. Le mélange des deux couleurs de poils donne cette impression de bleu. Enfin, deux cas extrêmes se présentent pour cette robe : la vache peut être toute blanche ou bien tout simplement pie noire, sans dilution par les poils blancs dans les taches !

Les cornes

La Bleue du Nord porte des cornes fines qui sont généralement recourbées vers le front.

Conformation

La tête de la Bleue du Nord est courte. Son front est large et son chanfrein rectiligne. Son corps est plutôt long et son bassin incliné. Malgré une musculature assez forte, son squelette est fin.

Le gène "culard"

Ayant une origine proche de la Blanc Bleue Belge, la Bleue du Nord présente parfois le caractère culard. En France, environ 10 à 20% des animaux possèdent le gène culard, qui est récessif. Il faut que l'individu soit homozygote sur ce gène pour qu'il s'exprime morphologiquement.

Rusticité

Les Bleues du Nord sont des animaux rustiques et résistants, dont l'entretien est facile. Leur berceau leur a donné la capacité de très bien s'adapter aux zones humides et froides.

Population

Il existe environ 3000 Bleues du Nord réparties dans un peu moins de 200 élevages.

Interview d'éleveur

► Sophie, éleveuse de Bleues du Nord en Lycée Agricole dans le Nord

Sophie et Lueur, au Salon de l'Agriculture de Paris 2009.

Princesse-lavache.com : Comment pourriez-vous présenter cette race de vache ?
Sophie : C’est une race qui bénéficie d’un programme de maintien. Il y a environ 3000 vaches, dont 800 sont inscrites au contrôle laitier. Elle est présente en France et en Belgique où elle est appelée Bleue Mixte.

Princesse : Quels sont les atouts et les avantages de la Bleue du Nord ?
Sophie : C’est une vache dotée d’une bonne conformation. C’est une race dont la mixité est bien équilibrée. Elle valorise très bien les surfaces herbagères.

Princesse : Quels sont ses inconvénients ou ses défauts ?
Sophie : Elle produit peu de lait. A leur premier vêlage, les génisses Bleues du Nord ont souvent une très mauvaise production.

Princesse : Quel est son caractère ?
Sophie : C’est une vache docile et douce, qui se conduit facilement. Mais elle ne manque parfois pas d’affirmer son caractère !

Princesse : Pourquoi avez-vous choisi cette race ?
Sophie : Je travaille en Lycée Agricole, et c’est le conseil d’administration qui avait décidé de choisir une race autre que les habituelles Prim’Holstein et Charolaises, pour présenter un autre système d’élevage. Et comme nous sommes situés dans le Nord, la Bleue du Nord s’est forcément imposée.

Princesse : Y a-t’il une anecdote avec une Bleue du Nord qui vous a particulièrement marquée ?
Sophie : Lorsque nous avons appris à nos vaches à marcher en main, pour les préparer pour le Salon de l’Agriculture de Paris, beaucoup d’élèves du lycée ont fait du ski nautique derrière des vaches un peu trop pressées !

Où voir des Bleues du Nord ?

L'essentiel du cheptel est situé dans le nord de la France, mais il y a quelques élevages en Normandie et même dans l'Ain.