LA NORMANDE

RobeFauve bringé et blanc
VocationLaitière mixte
Poids vache700 à 800 kg
Taille vache1,44 m
Poids taureau900 à 1100 kg
Taille taureau1,55 m
BerceauNormandie

ORIGINE

Les origines de la Normande remonteraient au XVIIIème siècle, lors de l'homogénéisation de trois races : la Cotentine, l'Augeronne et la Cauchoise. La Cotentine a apporté ses qualités laitières et l'Augeronne ses qualité bouchères, d'où la vocation mixte de la Normande. Enfin, les trois races arboraient des robes différentes, ce qui expliquent que la robe de la Normande peut varier assez fortement d'une vache à l'autre. Entre 1836 et 1880, du sang Durham, une race anglaise, a été introduit, mais de façon assez limitée. Cette infusion a permis d'apporter de la finesse et de la facilité à l'engraissement, mais aussi d'améliorer la précocité et la conformation.

HERD-BOOK

Le Herd-Book Normand a été ouvert en 1883. En 1976, il devient l'UPRA Normande

CONFORMATION

La Normande est musclée et son dos est long. Sa tête est facilement reconnaissable à sa forme triangulaire, ses yeux écartés et son chanfrein convexe.

LA ROBE

La robe de la Normande présente une originalité dans le sens où elle est la seule race française à arborer une robe tricolore, souvent appelée les "3B" : blanc, blond (fauve) et bringé (noir). Du fait de la répartition variée de ces couleurs, la Normande présente une diversité de robes. Ainsi, la robe peut être "caillée" : de nombreuses taches foncées de taille variable sur fond blanc.

La robe peut aussi porter une grande tache qui recouvre le dos, complétée par de petites taches de couleur sur le reste du corps, le ventre restant blanc dans tous les cas. Selon la dominante de couleur de la grande tache, la robe sera dite "blonde" ou "bringée".

↑ Blonde.

↑ Bringée.

Enfin, notre élégante vache porte des lunettes. En effet, la tête est blanche et les contours des yeux sont toujours foncés. Les contours des taches sont "déchirés". Les trayons sont souvent de couleur foncée.

LES CORNES

Les cornes de la Normande sont petites, en forme de croissant. Elles sont orientées horizontalement et vers l'avant.

AVANCEE SCIENTIFIQUE

L'Insémination Artificielle (IA) est aujourd'hui très utilisée. C'est en 1960 que la première banque de sperme congelée a été créée. Pour couronner la réussite de cette technique, la première génisse issue de l'IA est née en 1968, dix ans après la mort de son père. Cette génisse était une Normande !

FROMAGE

Elle produit un lait riche très apprécié pour le beurre et le fromage : Camembert (en photo), Livarot et Pont-l'Evêque.

INTERVIEW DE L'ELEVEUR

► Jean, éleveur de Normandes dans l’Eure.

Princesse-lavache.com : Comment pourriez-vous présenter cette race de vache ?
Jean : Cette une vache rustique assez connue grâce à sa robe originale et aux boîtes de Camembert ! Comme toute race, elle possède ses détracteurs et ses fanatiques. Certains ne voient que par elle et d’autres pas du tout.

Princesse : Quel sont les atouts et les avantages de la Normande ?
Jean : C’est une vache à deux finalités. Elle a longtemps été sélectionnée pour le lait, tandis que la sélection bouchère a été laissée de côté. Mais elle n’a quand même pas trop perdu ses kilos et cela apporte un avantage au moment de la réforme. En effet, elle a plus de masse musculaire que les vaches laitières mais moins de gras que les vaches bouchères.

Princesse : Quels sont ses inconvénients ou ses défauts ?
Jean : Sa vocation n’étant pas essentiellement laitière, elle manque donc de production à ce niveau là, car elle reste sous l’influence de la sélection morphologique qui visait à développer la musculature. Si on la compare avec la Prim’holstein, lors du premier vêlage, neuf Prim’holstein sur dix auront tout de suite un très bon niveau de production. En revanche, seulement cinq Normandes sur dix, seront déjà bonnes laitières. On les repère plutôt à partir de la deuxième lactation, car leur production peut passer du simple au double. Enfin, la Normande est moins précoce, et un premier vêlage à l’âge de deux ans est assez risqué.

Princesse : Quel est son caractère ?
Jean : C’est une vache calme, parfois même un peu molle ! Mais elle peut être assez têtue.

Princesse : Pourquoi avez-vous choisi cette race ?
Jean : Mes parents ont toujours eu des Normandes, et puis en Normandie, comment passer à côté ?

Princesse : Y a-t’il une anecdote d’une Normande qui vous a particulièrement marqué ?
Jean : C’est une vache qui a maintenant huit ans et qui s’appelle Crevette. Elle est née prématurément au bout de sept mois de gestation. Elle n’avait même pas encore de poils, et le vétérinaire avait dit qu’elle ne survivrait pas. Elle a donc été élevée au biberon et elle s’est mise debout au bout de deux ou trois semaines. Maintenant, elle a déjà eu quatre veaux et elle est tout à fait normale (même plus grosse que certaines vaches !).

Où voir des Normandes ?

Les Normandes sont essentiellement répandues en... Normandie ! Mais, il est également possible d'en voir partout ailleurs en France, et même jusqu'en Amérique, où la belle a su montrer ses nombreuses qualités !

"En attendant que vous veniez me voir, je m'assois un coup !!!"