L'APPAREIL RESPIRATOIRE

Nous allons étudier les différentes parties de l’appareil respiratoire, dans le sens de leur traversée par l’air.

Le nez

Le nez est un organe interne, symétrique, cavitaire. L’extrémité du relief externe du nez porte le nom de Planum nasolabiale ou mufle chez le bœuf. Il est divisé en petites aires. Au centre de chacune d’elle se trouve une favéole. C’est une perforation sécrétant du liquide pour humidifier le planum.

La cavité nasale est séparée dans le plan médian par une cloison : le septum. Elle est entièrement recouverte d’une muqueuse respiratoire, sauf dans le fond, où on trouve une muqueuse olfactive.

L’air qui atteint les poumons ne doit pas être sec, ni froid, ce qui est souvent le cas à l’entrée des narines. Le rôle de la cavité nasale est d’humidifier et de réchauffer cet air (la muqueuse permettant également de piéger les particules indésirées).

Le nez est accompagné de sinus paranasaux, qui sont des cavités creusées dans la paroi même de la cavité nasale. Ils sont toujours tapissés d’une muqueuse de type respiratoire. Ce sont les sinus paranasaux. Ils sont très développés chez les bovins. L’un d’eux a même un diverticule dans la corne.

Le larynx

Le larynx est un organe impair, médian, symétrique et tubulaire. Il est muni d’un clapet, qui permet la protection de l’appareil respiratoire supérieur, ainsi que la phonation (production de sons différents selon la longueur et donc la tension des cordes vocales). Il est maintenu béant par du cartilage. Le larynx joue aussi un rôle important dans la déglutition.

La trachée

C’est un organe tubulaire, qui débute en arrière de la tête par le larynx et qui se termine en 2 bronches principales, la bifurcation se faisant entre les deux poumons. Elle est maintenue béante par des anneaux cartilagineux. On a en fait une succession d’anneaux trachéaux, qui sont ouverts dorsalement.

Les poumons

Les poumons sont des organes pairs (droit et gauche). Ils jouent un rôle fonctionnel central dans l’oxygénation du sang (hématose). Ils ont la propriété physique d’être élastiques et spongieux. Ils ont un aspect luisant et sont légèrement humides. Chez les bovins, le poumon droit est divisé en 5 lobes, tandis que le lobe gauche n’en possède que 3. Toute la surface des poumons est recouverte d’une plèvre, sauf au niveau du hile (là où transite les bronches principales et les artères et veines pulmonaires).

Au sein des poumons, on a une succession de bronches qui se divisent de plus en plus de puis les bronches principales jusqu’aux bronchioles terminales. Le diamètre diminue avec la division. A la fin, cela débouche sur une alvéole pulmonaire, où ont lieu des échanges gazeux. Les bovins présentent aussi une bronche trachéale. C’est une petite bronche s’échappant perpendiculairement à la trachée, avant la bifurcation trachéale.

Le lobe crânial droit des ruminants est très volumineux. On peut alors ausculter une partie du poumon droit sur la gauche.