MOÏSETTE

09/03/2011

▲Quailareno, Moïsette et Sandrine (Photo V. Farine)

Moïsette est une croisée Charolais et Abondance, qui n’a pas eu beaucoup de chance au début de sa vie. Elle est née en mai 2009 d’une naissance gémellaire et sa mère ne s’est occupée que d’un seul veau. La petite n’a donc pas pu téter pendant deux jours. Elle a alors eu des carences et est progressivement devenue aveugle. Elle s’est retrouvée dans un fossé et lorsque son propriétaire l’en a sorti, il a essayé de la refaire adopter par sa mère, mais ce fut un échec. Moïsette était alors âgée de 5 jours.

C’est à ce moment qu’une bonne étoile s’est penchée sur la petite génisse… Sandrine a recueilli Moïsette et lui a donné du lait à téter d’abord avec un biberon, puis avec un arrosoir sur lequel elle a fixé une tétine. Cela lui a permis de combler ses carences et elle a retrouvé la vue, alors que les pronostics vétérinaires n’allaient pas dans ce sens. La génisse a repris goût à la vie, même si elle se cognait contre le moindre obstacle au cours de ses jeux.

Au fil des jours, Moïsette y voyait de mieux en mieux. Elle n’a pas retrouvé la pleine possession de la vue, mais suffisamment pour pouvoir se promener avec Sandrine. Cette dernière possède également une jument, Quailareno, et il allait bien falloir que les deux animaux cohabitent ensemble. Sandrine les a donc mis en contact progressivement. D’abord de box à box, puis directement. Moïsette avait peur de la jument par sa taille, et comme elle avait peur, la jument prenait peur également ! Mais à force de curiosité, les deux se sont rapprochées… Et ce fut le coup de foudre au moment où Moïsette passa sous le ventre de Quailareno et se mit à la téter. La jument s’est laissé faire comme si c’était son poulain ! Elles passèrent alors l’après-midi ensemble, et la jument fut très précautionneuse envers la génisse.

Puis vint la première sortie au pré. Quailareno faisait toujours bien attention à Moïsette, elle semblait la guider, comme si elle sentait que la génisse ne voyait pas très bien.

La nouvelle s’est vite répandue dans la presse locale, et Moïsette a également été la star d’un reportage dans l’émission 30 Millions d’Amis. Les voisins viennent prendre des nouvelles de la petite rescapée et les enfants sont particulièrement touchés par l’histoire.

Le temps du sevrage est alors venu. Sandrine a supprimé progressivement les différentes tétées. Cela s’est fait assez facilement car Moïsette s’était mise à brouter de l’herbe et à manger du foin. Elle a eu droit à des granulés pour veaux de premier âge, qui contiennent beaucoup de lait et de vitamines. Aujourd’hui, elle mange des granulés pour vaches et taureaux, composés de luzerne compressée notamment.

En ce qui concerne sa vue, lorsqu’elle est arrivée chez Sandrine, ses yeux étaient complètement blancs. Dans les jours qui ont suivis, un voile blanc s'est déplacé du haut de l'œil vers le bas et elle pouvait distinguer les formes. Vers 3 semaines, elle a eu une rechute et est redevenue aveugle. Son ancien propriétaire a été de bon conseil pour Sandrine, en lui disant d’acheter une seringue de vitamines hautement dosées pour veaux ayant des déficiences à la naissance : 3 jours après, tout est redevenu normal. Aujourd'hui, Moïsette y voit très bien et très loin.

Moïsette et Quailareno restent inséparables : dès que l’une sort du champ de vision de l’autre, c’est la panique ! Mais il semble cependant que la jument soit plus attachée à la vache que réciproquement. Sandrine dit à ce sujet : « Je pense que Moïsette me ressent comme sa nourrice et la jument comme une copine de jeu. Alors que ma jument la prend vraiment pour son "bébé". ».

Avec cette aventure, Sandrine a découvert qu'une vache est en chaleur pendant 48 heures toutes les 3 semaines, « et là, c'est la galère ! ». Lorsque Moïsette est en chaleur, elle monte la jument comme le ferait un taureau. Et c’est là que Sandrine a décidé de les séparer. En effet, un soir, en les rentrant au box, Moïsette avait plein de sang sur la tête ! En fait, à force de monter la jument, elle a reçu une ruade, qui lui a décollé la corne. Plus de peur que de mal, car maintenant, elle a seulement une corne de travers !

A cause de ce problème de chaleurs à répétition et du manque de place, Sandrine s’est décidée à se séparer de Moïsette. Elle lui a cherché une "bonne maison", mais a finalement trouvé un ami qui va la garder en pension chez lui. Il a déjà des Limousines et des Camargues. Au printemps 2011, Moïsette ira donc rencontrer un taureau Limousin et elle vivra sa vraie vie de vache avec de nouvelles copines ! Sandrine ira lui rendre visite souvent mais elle s’inquiète pour Quailareno, car la séparation risque d’être très dure. C’est que la jument est vraiment très attachée à la vache, Sandrine en a encore eu la preuve récemment : « Moïsette s'est fait une entorse à un postérieur (elle a encore dû faire la folle dans le pré !) et ma jument a essayé de mordre le vétérinaire, quand il a voulu rentrer dans le box de la vache ! ».

◄ Ainsi pour faciliter la séparation, Sandrine a fait adopter deux agneaux orphelins à sa jument, et pour l’instant cela se passe plutôt bien à en croire les photos !

Pour voir la vidéo de l'émission 30 Millions d'Amis, au sujet de Moïsette, cliquez-ici !

Toutes les photos de cette page sont celles de Sandrine (sauf précision).

D'autres photos de Moïsette dans l'Album Photo Princesse-lavache.com à l'adresse photo.princesse-lavache.com/moisette